Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

La V.I.Parisians Team : l’art d’enchanter !

Voici le BlogStorming de la V.I.Parisians Team. D’après vous, les idées d’Isabelle Clément, Catherine Di Palma, Abdelhamid Niati et Eric Messeca sont-elles meilleures que celles de l’équipe Votre Branding Bordeaux ? Qui a su exprimer avec le plus de créativité et d’à-propos les attitudes qui font fuir ou au contraire qui vont enchanter le client ? Encouragez votre équipe en racontant vos expériences et en complétant leur liste.

 

Le match se déroule jusqu’au vendredi 11 janvier à 15h, le résultat sera annoncé le mardi 15 janvier à 15h sur ce blog. Prolongation pour les commentaires jusqu’au lundi 14 janvier à 15h. Un prix sera attribué au meilleur commentaire.

Je vous invite à lire la présentation de ce BlogStorming :

Fuir ou partager ? Telle est la question que se pose le client !

La V.I.Parisians Team a répondu aux deux questions suivantes :

  • En tant que client, quelles sont les attitudes qui provoquent en vous de la déception ? Dresser une liste de 5 attitudes commerciales et professionnelles qui vous font fuir !
  • En tant que client, quelles sont les attitudes qui provoquent en vous de l’enchantement ? Dresser une liste de 5 attitudes commerciales et professionnelles qui vous inciteront à recommander cette adresse ! Autrement dit, à la partager sur les réseaux.

piano-play-me-eric-messeca

En écrivant le mot enchanteur, je pense à Brocéliande, cette fameuse forêt mythique qui renvoit à Merlin. Il doit donc exister une magie permettant à la relation commerciale/prospect de se transformer en relation Vendeur/client. Une présentation, un tour, puis un prestige qui donnent au caractère magique tout son sens. Pourtant certaines attitudes font davantage penser à la magie noire voire à une emprise démoniaque et  nous devrons en passer par là pour enfin découvrir l’enchantement. Voici donc les attitudes qui font fuir :

Fuir !

  • Vous êtes invisible

Vous entrez dans une boutique de la rue de Sèvres et oh surprise, vous êtes devenu invisible. Pas un mot, à peine un regard, à croire qu’un esprit vient de franchir la porte.  Non ectoplasmique, vous n’avez pas droit à votre bonjour personnalisé, parole ô combien basique lorsque l’éducation s’y prête. L’éducation, l’interaction entre les êtres humains, car avant le b to c, c’est le H to H qui prévaut, à savoir human to human. Et après 30 minutes de présence dans la boutique, vous avez droit à : je peux vous aider ? Avez-vous l’air de présenter un handicap quelconque ? Peut-être celui du portefeuille non apparent. La prochaine fois accrochez des néons et des clochettes à vos vêtements pour devenir visible, mais il n’y aura pas de prochaine fois car on ne vous y reprendra pas.

  • Vous ignorez tout de la vie

Le « professionnel », restaurateur  ou commerçant a un discours bien rodé et il ne compte pas céder sur 1 point essentiel, la connaissance de son métier car Monsieur sait tout et a tout vu même l’invisible. Vous auriez tant aimé  que cette personne soit présente rue de Sèvres, car vous auriez pu être accueilli de meilleure manière. Il ne vous écoute pas et tout ce qui se vend dans sa hors de sa boutique est « fabriqué en Chine » selon ses dires donc mauvais, donc fuyez ! Pour cet individu la Chine est de l’autre côté de la rue des Capucines et le billet d’avion pour ce gigantesque pays vient de fondre comme neige au soleil. Cet homme est maléfique.

Vous pensez à Régis Laspalès dans un sketch où pour aller à Pau, il faut passer par Strasbourg.

  •  Vous êtes trop bon !

Ce prétendant-là est plein de bonnes intentions. Prévenant, agréable, souriant, il ne lui manque que le beau discours. Vous le sentez peu sûr de lui. Vous vous intéressez un peu à lui (à votre potentiel achat donc) mais voilà, c’est là que le bât blesse… il ne sait pas. Et chaque fois, que vous lui poser une question, il bafouille, vous l’entendez à peine, il s’excuse mais ne peut pas vous en dire plus, vous donner les informations qui vous décideront à passer à l’acte (d’achat).A perdre votre énergie de la sorte, vous finissez par vous lasser de cette relation avant même qu’elle ne commence, vous décidez de vous  adresser ailleurs. Car lui laisser une chance de vous séduire certes, mais à force de ne pas avoir de retour, vous fatiguez.

  •  Vous êtes harponné

A peine franchie la porte du magasin, le voilà qui vous saute quasiment dessus : « Bonjour, je peux vous aider ? » ou bien le tutoiement. Vous observez le bonhomme et vous vous assurez de ne présenter aucun  handicap, ni même un lien de parenté avec cette personne.  Plutôt que de vous laisser faire tranquillement vos repérages, il reste dans votre sillon à l’affût du moindre « conseil » à vous donner ou de saisir une bonne occasion d’obstruer votre champ de vision. Vous êtes suivi par un poisson pilote qui se nourrit de votre énergie qui ne cherche pas à vous connaître. Non ce qui le motive lui, c’est l’appât du gain, il a des objectifs de vente et il fera tout pour les tenir, c’est un serial harceleur ! Et accessoirement un égoïste. Fuyez ! Oh oui fuyez car vous pouvez vous retrouvez encerclé par des requins et là point de cage ou d’échappatoire.

  •  Après tout, vous êtes grand !

6 vendeurs regroupés derrière la caisse et le patron en guise de cerise. Vous entrez et saluez ces personnes, puis vous dirigez vers la maille car vous avez besoin d’un bon et beau pull car le vent tourne. Des 6 personnes, aucune ne se lève sinon une seule  pour vous demander si vous avez besoin de quelque chose. Un coca bien frais, bien entendu, avec une telle question, vous pouvez tout demander sauf l’essentiel à savoir le conseil d’un de ces 6 hommes troncs car une personne dans le coma ferait mieux.

bar-du-marche-eric-messeca

 Partager !

Et maintenant voyons un peu comment les enchanteurs opèrent.

Les 5 attitudes qui provoquent l’enchantement

  • Le  passionné

Enfin, une rencontre humaine, entre un professionnel qui vit ses produits et son métier et ne compte pas en changer car pour lui, son métier, c’est sa vie, sa passion. Un bonjour plein d’entrain vous accueille, avec un grand sourire. Il voit que vous hésitez devant un article en particulier ? Il se glisse naturellement à vos côtés avec souplesse et vous demande s’il peut vous être utile.

Vous l’éconduisez gentiment (car vous ne pouvez résister à ce sourire et cette bonne humeur communicative), il comprend et ne vous force pas la main. Il est sûr de son « charme discret » et sait que vous n’hésiterez pas à lui demander conseil quand vous en aurez besoin.

Il peut vous aider, vous pouvez compter sur lui, il le fera volontiers. A tel point que vous aurez l’impression d’être en plein shopping avec votre meilleur(e) ami(e). Il n’est pas là pour vous vendre quelque chose à tout prix mais il saura vous mettre à votre avantage. Il est à votre écoute et ne vous proposera que ce qui vous convient. C’est un hédoniste. En plus des produits que vous avez achetés, vous êtes repartis enrichi intellectuellement et vous reviendrez car des questions vous en avez.

  • Prêt à tout

« Il n’y a pas votre taille, qu’à cela ne tienne, je l’aurais ». A compter de cette instant, le vendeur relève le défi et fera tout pour satisfaire votre demande. Il commandera le produit en utilisant son ordinateur à bon escient.

« Il reste votre taille sur le mannequin » !  Alors je démonte le bonhomme pour que vous puissiez essayer cette chemise, le tout accompagné d’une petite remise car ladite chemise a été manipulée. Mieux encore, il vous a écouté et le caban en moleskine que vous recherchiez est dans la réserve. Une fois le caban passé, Monsieur René prend les mesures du manteau que vous reviendrez chercher 5 jours plus tard.  Vous ressortirez de cette boutique en respirant à plein poumon l’air de la rue Royale car on vient de vous délester d’un poids, vous guérir d’un mal, celui du vide de l’incertitude et de l’insatisfaction.

  • Le vrai grand + !

Le fameux bonjour monsieur, en quoi puis je vous être utile ? Question ouverte qui vous laisse le champ libre et vous ouvre grands les bras pour signifier que vous êtes le bienvenue. Cette formule est ici accompagnée par une boisson fraîche pour vous mettre encore plus à l’aise. Le temps que vous passerez ici sera inoubliable au même titre qu’un bon moment dans un spa. Deux lieux complètement différents mais dont l’accueil sera le début du tapis rouge que l’on déroule pour vous.  Un accueil en forme de tapis rouge confortable et qui signifie que vous venez d’entrer dans une autre dimension, celle de l’enchantement. Ici, vous discutez avec la vendeuse et à chaque retour de vacances, vous passez la voir pour échanger sur vos voyages respectifs.

  • Comme à Vienne

La Prise d’initiative : comme on vend, on valse, l’un guide et l’autre est guidé. Le vendeur, le restaurateur, le professionnel guide son client à travers un monde merveilleux et ce par des gestes simples, en dépliant un vêtement, en passant un montre à votre poignet, ou en vous tendant la carte, le tout accompagné d’un « s’il vous plaît ». L’enchantement est tel qu’à la fin du repas ou de la vente, vous tenez à serrer la main de cette personne qui vous a accordé une attention au-delà de vos espérances. Vous êtes émerveillé et même surpris car vos sens ont été bouleversés, au point que vous rentre chez vous en flottant dans les airs. Et oui vous êtes devenu intouchable.

cafe-martini_ERIC_MESSECA

  • Le geste commercial

Crise ou pas, le prix est trop élevé et vous voulez cette montre dont l’image vous empêchera de dormir. Le vendeur gratte sur sa marge et vous tend tourne sa calculatrice discrètement vers vous avec une remis significative. L’inaccessible devient accessible et vous dites « oui » car un client  bien servi, achètera. Pour ce professionnel, il n’y a pas de problème mais que des solutions. Là encore, la poignée de main est de mise face à cette personne qui vous a épargné des nuits blanches et vous a bordé à distance afin que vous passiez d’excellentes nuits.

 

 

LA V.I.PARISIANS TEAM

Isabelle Clément

« Chef de Projet Web et Community Manager, passionnée par les nouvelles technologies, les médias sociaux, ce qui fait le buzz, l’actualité de la relation client et du Marketing.

Si vous souhaitez en savoir plus ou échanger sur l’un ou l’autre de ces sujets, n’hésitez pas ! »

Retrouvez Isabelle sur Scoop It, notamment son topic sur la relation clients. Voir aussi son profil Viadeo.

Abdelhamid Niati

«  Vitriot de naissance, parisien de cœur, en 2006, j’ai quitté mes fonctions de commercial pour venir en aide aux plus jeunes dans leur recherche d’emploi.

J’emploi une bonne partie de mon énergie à répondre au mieux aux demandes du public que je reçois et j’y arrive fort bien.

Passionné de littérature, j’écris actuellement mon premier roman dont vous trouverez la patte  sur mon blog : http://monencre.wordpress.com/.

Je suis un touche à tout et pour vous en convaincre, rendez- vous sur Viadéo et Linkedin Pro. Mon quartier général à Paris se situe Place de la Madeleine avec un rayon qui couvre une bonne partie de la capitale. Une fois là-bas retrouvez-moi au bistrot des Capucines ou au Horror Pictures Tea ! 

A Paname, je respire !  »

VIPARISIANS_TEAM

Catherine Di Palma

C comme Catherine et comme Chic ! CHIC, c’est le concept de Catherine di Palma, le club de prestige « pour des hommes et des femmes d’exception ».

La vocation du Club Prestige CHIC est de provoquer des rencontres et de vous faire découvrir le CHIC Parisien, la gastronomie Française, les Golfs d’Ile de France, les lieux autour de votre passion, de culture, des conférence, le bal de Paris, le polo, etc.

Vous êtes Parisien ? Vous êtes étranger, anglais, américain, italien, suisse ? Vous êtes de passage à Paris, vous souhaitez rejoindre un groupe de bonne compagnie dans un bel endroit Parisien.

Le site est en pleine refonte : www.chic-idylle.com

Eric Messeca

Doit-on encore présenter Eric Messeca ? Il est l’homme des réseaux sociaux en France et celui qui incarne l’humain au cœur du numérique. Il vient d’organiser le concours des slogans des réseaux sociaux. Grand succès comme toujours et victoire du slogan d’une personne dont on a déjà parlé dans ce blog : Nicolas Ladonski, le courtier en travaux. Son slogan : « Partageons, réseaulument ! »
Il est l’auteur des photos et des légendes qui illustrent cet article. Prises avec son téléphone portable au fil de ses pérégrinations parisiennes.
Pour en savoir plus sur Eric :
son blog « Humain au cœur du numérique »
et Bonne Nouvelle de Début de Semaine, j’ai partagé un café avec Eric Messeca ! un article signé Cécile Courtais  
REMOULEUR-tonio-paris

Ce BlogStorming est organisé par Assurance de Prêt Online, l’Assurance de Prêt Immobilier personnalisée et jusqu’à 60% moins chère 

sur une idée originale de

Denis Gentile - Concepteur Rédacteur Web &  Community Manager

 

Blogstorming de l’équipe concurrente, Votre Branding Bordeaux : La relation client est une véritable invitation aux promesses

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet