Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Des conseils pour vendre son bien immobilier et l’exemple d’une stratégie web réussie

Le côté ludique des réseaux sociaux est incontestablement l’une des raisons du succès de Facebook. Mais est-ce que cela suffit pour bâtir une véritable stratégie de communication ou de marketing ?

Lors de la mise en ligne d’une annonce immobilière sur Facebook, les vendeurs « adorent découvrir les impressions des internautes. Et de voir aussi que leur annonce est partagée dans le monde entier » nous apprenait Sébastien Vidal lors de la première partie de l’interview consacrée aux conseils pour mieux vendre son bien immobilier.

Visibilité

- C’est intéressant Sébastien mais est-ce que cela permet de vendre plus rapidement et en quoi un commentaire de l’autre bout du monde peut aider à la vente de sa maison ?

- Oui Denis, car cela nous permet de toucher un maximum de monde en un minimum de temps. On augmente ainsi la visibilité, chose primordiale lors de la mise en vente d’un bien immobilier.
Via la page Facebook d’immo-neo.com, nous touchons environ une vingtaine de pays, cela nous permet donc de proposer les visites virtuelles aux acheteurs provenant des quatre coins du globe.

Un commentaire même s’il provient d’Australie est toujours porteur car parmi ses contacts, l’internaute peut compter de potentiels acheteurs pour une résidence secondaire, un investissement locatif ou une mutation professionnelle impliquant un déménagement en France.

Une base de plusieurs milliers d’acheteurs

- Pour cibler sa clientèle, n’y a-t-il pas d’autres moyens plus efficaces ?

- Pour cibler une communauté d’acheteurs immo-neo.com ne se contente pas des réseaux sociaux qui sont le levier supplémentaire d’une stratégie plus complexe et globale.

Avec Jéremy, le responsable web marketing, nous avons mis en place un système de dépôt d’annonces de recherche qui permet aux acheteurs potentiels de recevoir gratuitement par email toutes les nouveautés correspondant à leurs critères d’achats. Nous avons à ce jour consolidé une base de plusieurs milliers d’acheteurs qualifiés. C’est une force car dès la mise en vente d’un bien sur www.immo-neo.com, nous suscitons l’intérêt de plusieurs dizaines voire centaines d’acheteurs.

Nous avons également établi une stratégie de diffusion des annonces à l’échelle internationale. Nous ne nous contentons pas de diffuser sur immo-neo.com, l’annonce est relayée sur l’ensemble des portails immobilier porteurs de visites qualifiées pour les vendeurs d’un bien immobilier.

Le bon vieux panneau !

Pour revenir à ta question, il ne faut pas se contenter de la clientèle venant du web. Pour toucher une clientèle locale, il est indispensable de poser un panneau avec la mention «Particulier vend» bien visible de l’extérieur.

- Sébastien, cela n’a rien de nouveau. Ce n’est pas très novateur. D’ailleurs les panneaux des particuliers sont souvent peu professionnels : une inscription avec un marqueur noir sur un bout de carton mal découpé avec pour seule mention un numéro de téléphone. Ce n’est pas très vendeur. Comment peut-on faire mieux ?

- Le panneau reflète l’image d’un bien, c’est ce que voit en premier l’acheteur potentiel, il doit donc être suffisamment grand pour être vu à plusieurs dizaines de mètres, il doit préciser les caractéristiques du bien (pour éviter les appels inutiles), le terme « particulier vend » doit occuper une place importante pour ne pas créer une confusion avec les panneaux des agences.

Le numéro doit être celui du propriétaire. Afin de générer un maximum de visites virtuelles nous avons intégré l’identité visuelle immo-neo.com, ainsi que la référence, et prochainement un flashcode pour accéder directement sur l’annonce du bien.

Le panneau est l’unique support sur lequel nous ne pouvons pas contrôler directement la provenance et la qualité des appels. Mais le client joue le jeu, son premier réflexe est d’orienter l’acheteur sur le site en lui conseillant de visiter le bien virtuellement. Cela permet une fois de plus un gain de temps pour vendeur et acheteur en évitant les visites inutiles.

Le bon vieux panneau, agrémenté de tous ces conseils, est encore à l’origine de nombreuses ventes et a encore de beaux jours devant lui.

Un exemple à suivre

- Merci Sébastien, la stratégie développée par immo-neo.com a valeur d’exemple. Elle s’applique à tous les domaines, pas seulement l’immobilier.

Facebook est un moyen puissant et indispensable. Mais s’il est utilisé seul, ce réseau a de fortes chances de rester inefficace. Il doit s’appuyer sur d’autres contenus.

Ces contenus dans le cas de la vente immobilière sont :

  • une base de données d’acheteurs potentiels
  • une importante communauté
  • des biens immobiliers présentés sous leurs meilleurs aspects (photos, visites virtuelles, etc.)
  • une description détaillée et conforme
  • une présence sur l’ensemble du web et des portails sur le même thème
  • une présence sur le terrain, notamment grâce aux panneaux
  • un référencement efficace, notamment grâce aux blogs avec des articles attirant l’attention des acheteurs, par exemple en proposant des conseils de professionnels. C’est exactement ce que nous faisons en publiant ces articles.

Vendre sa maison par l’intermédiaire de Facebook est donc une réalité. Mais c’est bien plus compliqué qu’un simple clic sur la mention « J’aime » !

 

La semaine prochaine, nous vous donnerons deux bonnes raisons de choisir Assurance de Prêt Online et immo-neo.com pour acheter votre futur habitat.

à suivre…

Denis Gentile - Concepteur Rédacteur Web

 

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet