Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'évaluation de votre projet

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous à notre Flux RSS



Le métier de courtier en assurance de prêt


Un courtier est un travailleur indépendant qui représente non pas les intérêts des compagnies d'assurance mais au contraire les consommateurs eux-mêmes.

Notre rôle est de permettre à nos clients de négocier des prestations qu’ils ne pourraient pas trouver avec les compagnies en direct.

Ainsi nous négocions des tarifs spéciaux, mais aussi parfois des dossiers entiers spécialement conçus pour nous par certaines compagnies.

Nos activités ne se limitent pas  à garantir des tarifs plus avantageux.

C’est notre devoir de conseiller les clients pour les orienter vers les compagnies qui sont compatibles avec leurs exigences, mais aussi avec les exigences des banques (Loi Lagarde).

Notre rôle est aussi d'aider les clients dans leurs démarches pour constituer leur dossier. Nous demandons aux compagnies un service dédié à notre Cabinet. Ainsi les dossiers sont traités plus vite, tant d’un point de vue médical qu'administratif.

Les clients apprécient cela car s'ils étaient passés par la compagnie en direct, ils auraient obtenu un tarif plus élevé, aucun ou peu de conseils, et un traitement bien plus lent de leur dossier.

Notre mission ne s'arrête pas là, nous assistons nos clients tout au long de la vie du contrat : s’ils ont besoin d'un avenant, de signaler un changement d'adresse, de compte bancaire, ou d'une prise en charge d'une indemnisation dans le cadre de l'exécution des garanties, nous sommes toujours là pour le faire pour eux.

En somme, nous suivons les clients du début à la fin de leur crédit, sur la partie commerciale dès le départ, juridique à la souscription, médicale lors de l'acceptation par l'assureur, et administrative lors de la vie du dossier.

A l'opposé du métier de courtier, on trouve l’agent général d'assurance, qui lui représente la compagnie face aux clients.


Pourquoi choisir une assurance en dehors de votre banque ?

Beaucoup de personnes pensent que cela permet de trouver une assurance moins chère. Certes, mais en réalité, c’est encore mieux que cela !

Cotisation sur capital initial ou sur capital restant dû : quelle importance ?

La majorité des assurances bancaires sont sur capital emprunté : ainsi, si vous effectuez un remboursement partiel ou une réduction de durée du prêt, cela ne diminuera pas le montant de vos cotisations.

A l’inverse, les assurances en délégation sont en majorité sur capital restant dû, ceci est un très gros avantage. En cas de remboursement partiel par exemple, la cotisation baisse dans les mêmes proportions.

Prestations indemnitaires ou forfaitaires ? Quelle différence ?

La majorité des assurances bancaires sont en mode indemnitaire, c’est une très mauvaise chose. En cas d’incapacité de travail suite à une maladie ou un accident, la banque ne paie que si vous avez une réelle perte de revenus. Or, les salariés qui ont un régime de prévoyance en entreprise par exemple n’ont pas de perte de revenus, ils ne sont donc pas pris en charge par l’assureur bancaire.

A l’inverse, la majorité des assurances en délégation sont en mode forfaitaire, ce qui signifie que vous bénéficiez du maintien de salaire par votre régime de prévoyance, mais qu’en plus votre prêt est payé. La différence est notoire !

En outre, certains contrats apportent des avantages supplémentaires

Même à tarif de départ identique, vous aurez toujours au final avantage à opter pour une assurance en délégation.

Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'évaluation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet